Pourquoi avoir constitué un site voué à recueillir les références disponibles sur la polémique Onfray ?

(Se rendre à : OnfraymarteleFreud)

D’abord, au cours du mois de janvier, je remarque l’annonce par le magazine philosophie magazine d’un débat entre Jacques-Alain Miller et Michel Onfray. Je ne fais pas trop attention, je ne vais pas y voir… Une amie et collègue m’en parle. Elle est désolée, dépitée et déçue par Onfray que, jusque là, elle appréciait.

J’essaie de voir cette vidéo, ce qui n’était pas si facile. Il y avait bien les extraits du magazine, mais l’entretien intégral n’était pas disponible. Grâce à Dakone (http://dakone.unblog.fr), il était quand même possible d’y accéder. Je n’ai pas trop compris l’enjeu. J’ai bien noté « l’histoire antiquaire », mais il m’a fallut le temps de comprendre pour voir la référence à Nieztsche.

Puis, Geneviève Morel (http://www.aleph.asso.fr/offres/gestion/actus_73_6721-1/genevieve-morel-commentaires-en-avant-premiere-du-livre-de-michel-onfray-contre-freud-sur-une-emission-tele.html) me fait parvenir son article sur l’émission de télévision « Vous aurez le dernier mot ». Écoutant l’émission, je suis littéralement ulcéré par les propos de Michel Onfray !

Je découvre alors l’article d’Elisabeth Roudinesco, et les prises de position de Michel Onfray dans son blog.

Diantre !

Quelle fougue !

Lire la suite en suivant ce lien: OnfraymarteleFreud