Le lien entre arrêt de travail et suicide

L’équipe du Dr Maria Melchior, de l’Inserm, vient de sortir une étude baptisée Gazel. Cette étude porte sur les agents EDF et GDF. La question est de savoir quel est le lien entre les arrêts de travail et leur santé. Il apparait que les pathologies psychiatriques et le suicide sont très présents au cours de ces arrêts de travail. Mais les questions posées ne sont pas les bonnes.

Cette étude est assez conséquente : depuis 1989 et portant sur près de 20 000 employés. Elle est « prospective », c’est-à-dire que les chercheurs sont censés ne pas avoir d’à priori, qu’ils recueillent les infos au fur et à mesure au cours des années, puis font le point à la fin. En principe, si de nouvelles questions se posent en cours de route, elles sont exclues puisqu’elles n’ont pas été évoquée au début de l’étude. C’est l’inconvénient de ce système.

Par exemple, si l’on en vient à suspecter le rôle du nouveau management dans l’apparition des maladies, et bien ce problème ne fera pas partie de l’étude.

Un autre exemple de question que ce genre d’étude ne pourra jamais se poser : la séparation des deux entreprises en EDF et GDF. Comment la nouvelle répartition des agents et la façon dont elle est décidée peut-elle peser sur les agents. Ne serait-il pas concevable qu’une nomination imposée à un endroit qui ne vous convient pas vous pousse à l’acte ?

En somme c’est assez simple la statistique : en limitant les questions à poser, on évite de se lancer dans les réponses foireuses ! Comme celles-ci par exemple…

Ceci dit, les résultats paraissent bien modestes. Oui, c’est vrai, on se suicide beaucoup parmi les agents absents. On en meure même beaucoup…

Mais, restons « prudents », le Dr Melchior se garde bien de « conclure que l’arrêt de maladie pour raisons psychiatriques est la cause du décès par le suicide », n’est-ce pas. Il s’agirait de ne pas mettre en cause l’organisation du travail, ce serait trop grave…

Alors dans ces conditions, à quoi cela peut-il servir d’avoir un « marqueur important et fiable de l’état de santé des personnes », si c’est pour fermer les yeux sur les questions qui fâchent ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.