Visage masqué, visage impassible…..

 

La contrainte dans laquelle nous sommes de porter des masques, y compris devant les tous jeunes enfants, en cette époque de déconfinement de l’épidémie de COVID 19, n’est pas sans effet sur les enfants que nous recevons en entretien……

Ce dont les pédiatres français se sont alarmé, le 13 mai dernier…… lire à cette adresse.

Le fait de porter un masque sur le visage, transforme ce visage. Le masque dévitalise le visage, il le « désanime », il le transforme en une chose neutre, sans vie. Affublé de son masque, ce visage devient « impassible ». Ce que les jeunes enfants ne supportent pas !

Les êtres humains ont besoin de la présence et de l’attention d’un autre être humain pour grandir, apprendre et vivre. C’est ce que montre l’expérience du « visage impassible », still face, de Edward Tronick, réalisée à Boston, 2012.

Dans cette expérience, nous voyons un bébé très vivant qui explore ce qui l’entoure, sous le regard bienveillant de sa mère. Puis, sa mère se tourne et prend un visage figé, inexpressif. Le bébé est alors de plus en plus angoissé. Continuer la lecture de « Visage masqué, visage impassible….. »

Pièces détachées….

Sur cette vidéo, nous voyons un montage tout à fait fascinant.

Si nous regardons d’abord le petit écran qui est exposé au premier plan, nous voyons la projection d’un visage. Puis, en nous déplaçant sur le côté, nous pouvons découvrir ce qui permet d’obtenir cette représentation. Et à notre grande stupéfaction, nous constatons alors qu’aucun objet ne correspond au visage perçu initialement. Nous voyons un bric-à-brac de pièces détachées, sans rapport les unes avec les autres. Nulle trace de ce visage….

Lacan avait formalisé ce montage depuis longtemps, dans ce qu’il a appelé « le schéma optique ». Le visage correspond à « l’image virtuelle » de l’objet. Le bric-à-brac des pièces détachées que  nous voyons de l’autre côté de l’écran, correspond à son « image réelle ».

Pour en savoir plus : http://efleury.fr/une-rapport-dans-le-miroir/#more-2154