Voilà ce que nous dit la « science » à laquelle Franck Ramus adhère : s’il n’y a pas d’étude sur telle ou telle question, il n’y a pas « d’évidence », de preuve. Et sans preuve, la question ne se pose pas, elle n’existe pas.

Franck Ramus est très amusant (1), il commence par nier les arguments de ses interlocuteurs (2) pour finir par affirmer ce que ses interlocuteurs dénonçaient….

Cela sonne comme un aveu : ah oui, c’est vrai ! L’industrie pharmaceutique…. je n’y pensais plus….

Donc, nous pouvons citer Franck Ramus qui donne une caution « scientifique » à ce que les psychanalystes osaient avancer sans en avoir la preuve…..

Oyez, oyez, bonnes gens, Franck Ramus nous le dit :

« Oui, il y a sur-diagnostic de TDAH aux Etats-Unis.

Oui, il y a sur-prescription de méthylphénidate et autres psychostimulants aux Etats-Unis.

Oui, les laboratoires pharmaceutiques qui produisent ces molécules utilisent tous les moyens en leur pouvoir pour augmenter leurs bénéfices, comme pour tous les autres médicaments. Ces intérêts sont parfois en conflit avec ceux des patients. La vigilance s’impose pour éviter de reproduire en France les mêmes excès qu’aux Etats-Unis ».

Et surtout, rassurez-vous puisque Franck Ramus vous l’affirme : « Ni l’association Hypersupers TDAH France, ni les intervenants dans ses colloques, ne sont naïfs au point d’ignorer les intérêts des laboratoires pharmaceutiques qui subventionnent ces colloques. Ils sont bien sûr vigilants ! »

________________________________

1- Ramus F., « Les faits alternatifs des psychanalystes sur le TDAH », article en ligne consultable sur : https://frama.link/hZ4Dbvrt

2- Godart E., Bulat-Manenti G., Pommier G., « Ce que les parents doivent savoir sur le Trouble Déficit de l’Attention avec ou sans Hyperactivité », Huffington Post, 14 09 2017, https://frama.link/7h6oNkKV