« Etrangère mais, familière…. »

« C’était une copine, une confidente avec quelque chose en plus. De toute façon, il fallait apprendre à la connaître. Et en même temps, c’était une étrangère ! Une étrangère mais, familière… ». C’est ainsi que Lyda parle de sa mère, Martha Argerich.

Dans le très beau film de Stéphanie Argerich, « Bloody daughter ». Annie Dutoit, Lyda Chen et Stéphanie Argerich parlent de leur mère.

La bande annonce

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *